Telemis annonce sa 14ème année consécutive de profits, solde sa dette et jette les fondements d'une croissance future

Bilan solide, investissement continu et nouveaux projets constituent la base de davantage de profits   Louvain-la-Neuve, (Belgique), 8. Septembre 2016 – Telemis, le spécialiste de l'imagerie, de l'archivage et de la transmission d'images médicales, vient de présenter ses résultats pour son exercice 2015-2016, qui montre une quatorzième année consécutive de profitabilité et un renforcement significatif du bilan. Par la même occasion, l'entreprise confirme ses anticipations de croissance de ses activités PACS pour l'exercice fiscal 2016-2017.   Au cours d'une année qui a vu l'entreprise rembourser 38% de sa dette, le dernier exercice fait état d'un profit avant-impôts de 323.631 euros pour un chiffre d'affaires de 6.838.864 euros. Le bilan de la société reste solide avec des capitaux propres supérieurs à 6.5 millions d'euros.   Au cours de cet exercice, Telemis a annoncé une nouvelle version de son logiciel PACS (Picture Archiving and Communication System, ou système d'archivage et de transmission d'images) qui fournit un certain nombre de nouveaux outils aux radiologues. PACS 4.7 intègre un outil de visualisation de résonance magnétique à 4 dimensions, des capacités de « suivi de tumeur », et un système de suivi de mesure de volume plus efficace. Le travail des cliniciens se trouve encore simplifié par la disponibilité de la visualisation 3D et la capacité de transférer des images médicales à 360°.   L'un des facteurs de succès significatifs de la société est sa capacité à répondre aux besoins particulièrement élevés de performances, de fonctionnalités et de services des hôpitaux universitaires comme le CHU (Centre Hospitalier Universitaire) de Limoges. Le système PACS Telemis-Medical en service dans cet établissement de 2010 lits, a fait l'objet de retours extrêmement positifs des utilisateurs, aussi bien en termes de technologie PACS qu'en termes de support apporté par Telemis.    Les derniers résultats ont été annoncés lors de l'assemblée annuelle des actionnaires du groupe Telemis, où Stephane Ketelaer, Président du Groupe Telemis, a qualifié cette année d'exercice de consolidation, en indiquant: « Nous sommes parvenus à réaliser notre quatorzième année consécutive de la profitabilité en dépit d'un contexte commercial sensiblement plus difficile avec notamment des restrictions budgétaires dans certains de nos principaux marchés. Nous avons saisi l'opportunité de renforcer notre bilan en apurant notre dette, nous avons continué d'investir de manière significative en recherche et développement, et nous avons sécurisé un certain nombre de nouveaux projets. »   Il ajoute : « Grâce à l'enregistrement des chiffres de nouveaux projets prévus pour l'exercice prochain, et au renforcement de notre présence dans les "CHU", associés aux avantages supplémentaires que la solution PACS Telemis-Medical est capable d'offrir aux établissements médicaux du monde entier, nous comptons bien tirer parti de notre situation financière solide pour continuer à développer notre activité mondiale en 2016-2017 et au-delà. »   19/09/2016

Une intégration bidirectionnelle réussie lors d'une évolution de système RIS

Une intégration bidirectionnelle réussie lors d'une évolution de système RIS La Clinique Saint-Jean à Bruxelles compte 558 lits et 1.400 collaborateurs répartis sur trois sites (Botanique, Méridien et Léopold I). Elle propose l’ensemble des services médicaux somatiques et de santé mentale. Elle dispose de la chirurgie cardiaque, de la radiothérapie, de la neurochirurgie et d’une maternité de plus de 2.200 accouchements par an.  C’est en 2007 que la Clinique Saint-Jean a choisi le PACS Telemis. Depuis, cette collaboration n’a cessé d’évoluer. Outre dans le domaine de la radiologie, Telemis fournit son expertise à travers différentes applications dans les domaines de la cardiologie, la radiothérapie, l’échographie vasculaire, l’imagerie en salle d’opération et la médecine nucléaire. -Dr. Christian Venet     La Clinique Saint-Jean a récemment pris le parti de faire évoluer son système RIS pour passer à une version plus puissante et précise. C'est ainsi que la société SBIM (Société Belge d'Informatique Médicale) a proposé le tout nouveau logiciel MEDES (Medical Efficient Solutions). Pour SBIM, l'implémentation du système à la Clinique Saint-Jean ainsi que son intégration avec le PACS de Telemis était un projet pilote.   Le challenge consistait à migrer l’ancien RIS vers le nouveau mais également de conserver une parfaite intégration avec le PACS Telemis. C’est en effet depuis plus de neuf ans que le système de gestion d’images Telemis-Medical est utilisé quotidiennement pour acquérir, stocker, archiver et diagnostiquer les images radiologiques.     Une intégration dans la souplesse   Lors de l'intégration avec le nouveau système, la priorité pour Telemis était de garder les habitudes de chaque utilisateur et de prendre en compte la particularité multi-sites de la Clinique Saint-Jean. Les fonctionnalités et configurations PACS ajoutées au fur et à mesure des huit upgrades réalisés devaient être préservées, tout en s’ouvrant à de nouvelles possibilités. « Le système est pensé pour pouvoir s'adapter aux différents types de fonctionnement de tous les services de radiologie. » souligne le Dr Christian Venet, chef de service Radiologie à la Clinique Saint-Jean.     Des processus simples… pour l’utilisateur   L'intégration « front-end » a été revue pour faciliter le travail et raccourcir la quantité d'opérations à exécuter pour passer d'un dossier à l'autre. Un exemple parmi d’autres est la récupération automatique de la conclusion du compte-rendu du RIS dans le PACS. Cela donne directement une indication diagnostique aux cliniciens en un minimum de temps. C'est la grande simplicité des processus et la puissance de l'intégration qui donne à cette collaboration un excellent résultat pour ce projet.     Une collaboration qui porte ses fruits   En combinant l’expertise PACS et l’expertise RIS, le radiologue bénéficie d’une solution parfaitement adaptée au marché belge, où la symbiose entre les deux solutions est évidente et forte de plus de douze ans de collaboration entre les deux plateformes.   20/07/2016

Ecoute et Restitution - CHU Limoges

Le PACS Telemis-Medical est opérationnel depuis 2013 au CHU de Limoges. Le CHU est organisé sur 5 sites géographiques différents, pour un total de 2010 lits. Après 2 ans d'utilisation, il nous semblait intéressant d’analyser le retour d’expérience sur l’installation et la vie du PACS au quotidien. Pour ce faire nous avons interrogé le Pr Monteil, responsable Médecine Nucléaire, et Mr. Gendronneau, chef de projet PACS.    Que pensez-vous de la gestion d’installation? “Par rapport au cahier des charges initial, nous nous sommes très vite rendu compte que la réalité du terrain demandait quelques modifications. Les besoins de changements fonctionnels et techniques ont été entendus par Telemis et ceux-ci ont été pris en compte. C’est sans nul doute grâce à un suivi réactif de la part de toute l’équipe d’ingénieurs d’application et une rencontre à Limoges avec la R&D de Telemis que l’installation du PACS s’est passée de manière fluide et sans problème majeur." commente Mr. Gendronneau. Ce qui est appréciable nous dit le Pr. Monteil, c’est que “Telemis est à échelle humaine et souple par rapport à de grosses structures. Cela se ressent directement dans l’utilisation du PACS au quotidien car il est développé en mode ‘utilisateur’. C’est-à-dire que les fonctionnalités du PACS sont développées en fonction de l'utilisateur final, ce n’est pas un développement compliqué à utiliser."    Que pensez-vous du suivi de la part de l’équipe Telemis ? “De manière générale nous avons été entendus dans notre demande, le suivi se fait naturellement et sans retard. Nous n’avons pas de mauvaises surprises avec Telemis. Les mises à jour sont à l’heure, les changements de versions sont sans risque et sans régression et il y a un apport de fonctionnalités important. Telemis est à la hauteur, comparée aux autres géants." Mr. Gendronneau.   En ce qui concerne la Médecine Nucléaire, “il y a eu des changements majeurs et les réunions de staffs sont désormais bien plus efficaces grâce au PACS", précise le Pr. Monteil. Il est évident que les consoles de post-traitement en médecine nucléaire vont encore au-delà des capacités classiques des PACS. "Cependant, il y a une réelle motivation de l’équipe Telemis de faire avancer les choses dans ce sens." ajoute le Pr. Monteil et il précise qu’en ce qui concerne l’imagerie en coupe, l’outil est bien défini et optimisé sans aucun doute.”    Que pensez-vous de la souplesse de Telemis? Selon Didier Gendronneau, le chef de projet PACS au CHU de Limoges: "Nous pouvons parler premièrement de souplesse fonctionnelle - différents utilisateurs avec des environnements de travail qui varient mais qui utilisent le même outil. Deuxièmement, de souplesse technique - le PACS TelemisMedical est extrêmement paramétrable. Et enfin, troisièmement, de souplesse humaine - sur la gestion et suivi de projet".      La notion de « prestations illimitées » est un atout important dans l’installation d’un PACS en milieu universitaire.  A noter également que l’ensemble des prestations complémentaires et des développements logiciels a été réalisé sans surcoût par rapport au contrat signé initialement dans le cahier des charges.     29/04/2016

Symposium MACS … vers une démarche territoriale !

Ce Jeudi 14 janvier 2016 au Cercle National des armées, se tenait la 10ème édition du Symposium Telemis autour de la thématique "du PACS au MACS territorial" Le Prof. Jacques Monteil et Mr. Cédric Gervaux du Centre Hospitalier Universitaire de Limoges témoignaient sur l'aspect ‘niche’ de la médecine nucléaire dans les PACS/MACS avec l'intégration des images, moyennant des outils de fusion adaptés, plus ergonomiques et orientés "RCP” à travers l’outil Telemis. Mr. Joël Petit, Responsable Projet Médico-Technique au Centre Hospitalier de Versailles nous expliquait que les "épreuves d'effort, les endoscopies, les images d'anatomopathologie, les vidéos de colonnes de blocs, en plus des radiographies et de la médecine nucléaire, étaient à ce jour naturellement stockées dans son PACS Telemis, ou plutôt dans son MACS Telemis" et accessibles par tous dans l’établissement. Quant à Dr Pascal Beroud, ancien Président du Syndicat des Radiologues Hospitaliers, Chef de pôle imagerie du Groupe Hospitalier Est Francilien intervenait sur la coordination nécessaire dans la prise en charge de la permanence des soins sur les 3 établissements  de la région Nord Seine et Marne et soulignait que "le challenge de l'imagerie n'est pas uniquement dans l’acquisition de nouvelles modalités d’imagerie mais aussi et surtout dans les nouvelles organisations territoriales à mettre en place.  La question des collaborations Public / Privé reste au cœur des débats d’actualités”. Mr. Laurent Roussel, Directeur du Système d’Information du Centre de Lutte Contre le Cancer de Caen, présentait son portail de diffusion de résultats qui permet à plus de mille médecins d'accéder en région de manière sécurisée et en temps réel, aux ordonnances, prescriptions, résultats de laboratoire, compte-rendu et bien évidemment, à l'imagerie médicale avec le lien vers le portail image régional Telemis. En deuxième partie de journée, Mme. Dominique Radureau, Directrice de la stratégie et de la coordination CHT Rance Emeraude (St Malo, Dinan, Cancale) en présentation conjointe avec le Dr. Nicolas Morcet, radiologue libéral Administrateur du GCS (regroupant les centres hospitaliers de Saint Malo, Dinan et le groupement de radiologie libéral des Cèdres) a permis d’illustrer  la coopération territoriale public/privé sur l’offre d’imagerie regroupant ainsi plusieurs établissements privés/publics, notamment : deux Centres Hospitaliers, deux Centres de Radiologie et trois Cabinets de Radiologie. En clôture de cette journée de partage, une table ronde était animée par le Dr. Jacques Albisetti coordonnateur national du groupe SFR-Téléradio et membre du CA du Syndicat des Radiologues Hospitaliers et le Dr. Jean-Luc Montazel (Radiologue Libéral à Annecy) et a mis en lumière que la téléradiologie rapprochait deux mondes anciennement disjoints, le public et le privé et représenterait l’avenir. Suite à cette manifestation, nous avons répondu à la question : “Pourquoi Telemis organise ce genre d’évènement ”? En tant qu'industriel, il est important pour Telemis de réunir des acteurs de terrain et de s’inscrire volontairement dans la démarche et l’organisation de telles journées privilégiant le partage, où le fonctionnel  et le technique peuvent échanger sur ces thématiques qui sont au coeur de l'actualité.     03/03/2016

Pages

Subscribe to telemis.com RSS