Développement international et nouveaux produits dopent le chiffre d'affaires de Telemis à plus de 8 millions d’euros

Cette 16ème année profitable consécutive jette également les bases de la croissance future du spécialiste de l'imagerie médicale   Louvain-la-Neuve (Belgique), 8. Octobre 2018 – Telemis, le spécialiste de l'imagerie médicale et de l'archivage et de la transmission d’images médicales, annonce des résultats financiers solides pour 2017-2018, avec des revenus en hausse de 5,5% à 8,19 millions d’euros. Cette croissance a permis de dégager un résultat avant impôt de 895.392 euros, qui correspond à la 16ème année consécutive de rentabilité de l'entreprise.   La croissance du chiffre d'affaires est le résultat des investissements de Telemis dans de nouveaux produits, et de son développement dans de nouveaux pays. Cette année, l’entreprise a gagné ses premiers clients lettons, dont la contribution au chiffre d'affaires est déjà notable. Dans le même temps, le produit TM-Capture de Telemis, lancé en 2016-2017, connait un franc succès et génère un revenu à six chiffres.   La croissance de cette année traduit le fait que les produits Telemis sont désormais utilisés par près de 250 clients. Avec un bilan de plus de 15 millions d’euros (+18%) et des fonds propres supérieurs à 8 millions d’euros, l'entreprise se positionne comme un partenaire informatique fiable et pérenne des hôpitaux et des cliniques.   Brillantes perspectives   Telemis s'est également employé à jeter les bases d'une nouvelle croissance de son chiffre d'affaires. L’exercice 2017-2018 a vu l'activité s'étendre dans les territoires existants, avec le lancement de projets en radiologie et dans d’autres domaines cliniques en Belgique, en France, en Italie et en Suisse. Parmi ces projets, se trouve notamment la première commande pour le produit TM-Microscopy, qui est actuellement en cours d'installation dans une organisation suisse réputée.   L'année 2018 a également vu le lancement de la nouvelle gamme de produits de "business intelligence" INTUITUS. Cette offre SaaS (Software as a Service, ou logiciel sous forme de service) a déjà fait l’objet d’un certain nombre de commandes fermes, et devrait générer des revenus supplémentaires substantiels au cours des 12 prochains mois.   Stéphane Ketelaer, Directeur Général de Telemis, a déclaré lors de l'assemblée générale annuelle des actionnaires du Groupe : « Cette année a encore été excellente pour l'entreprise. Notre stratégie de croissance a permis de continuer d'accroître nos revenus et de maintenir notre rentabilité pour la 16ème année consécutive. Ce succès est le fruit du dévouement de notre personnel, qui travaille sans relâche à la mise au point de nouveaux produits et de services innovants pour nos clients. Et nous avons encore plusieurs annonces intéressantes et de nouveaux produits à venir. » 09/10/18

Le Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) d’Armor annonce la mise en service de sa solution de gestion des images médicales territoriales.

France - Les cinq établissements hospitaliers producteurs d’imagerie du GHT d’Armor (Saint Brieuc, Guingamp, Lannion-Trestel, Tréguier et Paimpol) viennent de réceptionner la solution de gestion des images TM-MACS de Telemis.    Ceci s'inscrit dans le contexte de convergence de leur Système d'Information au sein du GHT.   A l'issue d'une procédure d'appel d'offre en dialogue compétitif menée en 2015, le GHT d’Armor a retenu la solution "MACS" (Multimedia Archiving and Communication Systems) de Telemis intégrée à la solution "Xplore" de EDL. Le déploiement des TM-MACS sur les cinq sites hospitaliers du GHT ainsi que des processus de téléradiologie avec l'interconnexion des RIS et PACS sur l'ensemble du territoire de soins s’est déroulé sur une période d’une année.     Selon Didier Bonnet, DSI du GHT d’Armor, "la solution proposée par Telemis et EDL tient toutes ses promesses et démontre après quelques temps d'exploitation des avantages opérationnels certains au niveau de la prise en charge de l'activité de radiologie au sein du GHT. L'interopérabilité de cette solution repose sur un savoir-faire inégalé des acteurs choisis, qui ont accompli leur mission avec succès".   Bertrand Catroux, radiologue à Saint Brieuc, nous dit: "Cette solution nous a fait gagner un temps considérable et une meilleure prise en charge des patients avec la recherche d’antériorités sur tous les sites du territoire. La mise en place prochaine de la solution d’échange Telemis via le cloud renforcera les échanges que nous avons avec les groupes de radiologie libérale et les établissements hors GHT".   Philippe Mabille, Directeur Général de Telemis France, ajoute:  "nous avons beaucoup travaillé en relation avec les utilisateurs pour le déploiement de cette solution avec les équipes de EDL et du GHT d’Armor afin de trouver les bonnes réponses opérationnelles et mettre en place des solutions pertinentes. Aujourd'hui, nous sommes très fiers de la réussite de ce projet ambitieux et du bénéfice patient / utilisateur constaté par les acteurs du GHT d’Armor".   27/03/18  

Telemis annonce une augmentation de ses ventes de 13% et une profitabilité pour la 15ème année consécutive.

Telemis consolide sa situation financière et sa position sur le marché en réduisant sa dette et en élargissant sa base de projets   Telemis, le spécialiste de l’imagerie médicale, de l’archivage et de la transmission d’images, a annoncé ses résultats pour l’exercice 2016-2017, qui montrent un renforcement sensible de son bilan et une quinzième année consécutive de rentabilité. En marge de cela, la société a annoncé qu'elle comptait sur un renforcement de la performance pour l’exercice 2017-2018.   L’exercice 2016-2017 a vu les ventes augmenter de 13% par rapport à l'année précédente, pour atteindre 7.757.899 euros, notamment grâce à de bonnes performances en France, liées à de nouveaux projets gagnés sur la base de l’excellent historique de résultats de Telemis. Pendant l'année, la dette a été réduite à environ 0.5 millions d’euros, et le bilan s’est renforcé pour dépasser les 7 millions d’euros.   Telemis installe actuellement la dernière version (4.8) de son logiciel PACS sur la totalité de ses 232 sites client. Le nouveau TM-capture présenté au cours de cet exercice permet d’intégrer des images JPEG au sein de workflows (flux de travail) hospitaliers sécurisés. Dans le même temps, la recherche et développement a démarré sur la prochaine version du logiciel PACS leader du marché, qui permettra notamment de relier les différents systèmes client au sein d’une TM-Community ultra-sécurisée.   Au cours de cet exercice, Telemis a été choisi par Groupement Radiologues Associés à Bordeaux dans le cadre d’un appel d'offres pour remplacer son système PACS, s’appuyant sur l’outil RIS Xplore Web d'EDL et sur les solutions d'infrastructure informatique de Cheops Technology. La nouvelle plateforme de transmission d'images dispose de fonctions évoluées de diagnostic de mammographie et de comparaison d’images, ainsi que de nouvelles possibilités de visualisation pour les utilisateurs de dispositifs mobiles. Le partage des données d'imagerie médicale entre médecins et entre centres médicaux était une exigence incontournable de ce projet.   S’exprimant lors de la réunion annuelle des actionnaires du groupe Telemis, où les derniers résultats ont été présentés, Stéphane Ketelaer, Président Exécutif du groupe Telemis, a déclaré : « Nous avons connu une année intense, et réalisé notre quinzième année consécutive de rentabilité, tout en augmentant nos ventes de 13% et en réduisant sensiblement notre dette. Nous avons également présenté plusieurs nouveaux produits majeurs, et nos succès passés nous ont permis de gagner de nouveaux clients sur certains marchés importants comme la France, où les demandes d’offres ont sensiblement augmenté. Nous terminons l’exercice en position de force, avec des revenus en hausse, une dette réduite, une offre produit plus étoffée et de nombreux nouveaux clients. »   Et il a ajouté : « Notre situation financière solide nous permet d’engager sereinement de nouveaux projets, tout en continuant d’assurer une qualité de service élevée à nos clients existants. Nos clients et actionnaires peuvent avoir l’assurance que Telemis est, et restera, un acteur solide et majeur du marché PACS. Nous comptons produire une bonne performance financière et gagner de nombreux nouveaux clients au cours de l'année à venir. »   04/10/2017  

Le MACS à la Fondation Ophtalmologique A. de Rothschild à Paris. Ou comment organiser le multimédia médical ?

LE CONSTAT La médecine moderne produit de plus en plus de contenus multimédia lors de chaque consultation. Bien que souvent associée à la radiologie, l'imagerie médicale comprend aujourd’hui bien d’autres disciplines telles que la dermatologie, l'ophtalmologie, la cardiologie, la neurologie, etc. Ce ne sont bien sûr que des exemples de départements générant un nombre très important de données (OCT, Champs visuels, ECG, EEG, photos de plaies, etc.) que l’hôpital se doit de pouvoir acquérir, stocker et archiver. La nécessité de répondre à la demande de chacun de ses départements, a parfois poussé les responsables biomédicaux et informatiques par le passé, à multiplier les solutions métiers hétérogènes. Il n'est pas rare aujourd’hui de compter plus de 200 applications informatiques différentes au sein d'un seul hôpital. Il paraît naturel de vouloir regrouper et simplifier cette disparité applicative dans des outils horizontaux, communs à l’ensemble des utilisateurs et médecins de l’hôpital : non seulement pour des impératifs de coûts, mais également pour des impératifs de simplification de formation utilisateurs, d'interfaçage, et de maintenance.  COMMENT ORGANISER CES NOUVEAUX FLUX ? Bien sûr le dossier patient informatisé est un élément clé de l'hôpital moderne. Il se veut l'épine dorsale de l’information hospitalière. Mais il n’est cependant presque jamais architecturé pour stocker, archiver et visualiser du contenu du type image, vidéo haute résolution, et tout autre imagerie de spécialité en provenance des appareils médicaux. Il est évident que l'on ne construit pas de la même manière une base de données et un système de stockage de fichiers de plusieurs méga, de la même manière que des données texte structurées. Fort de son expérience en gestion d’images médicales depuis près de 20 ans, Telemis a développé un système de type MACS - Multimedia Archive and Communication System - permettant de récupérer l'ensemble du multimédia hospitalier de type DICOM et non DICOM. En pratique, ce système se connecte aux différents appareils médicaux (ophtalmologie, ECG, EEG, échographie, endoscopie, etc.) pour récupérer la production au fil de l‘eau et l'intégrer dans une base de données unique. Il ne s'agit pas simplement d'intégrer quelques formats de type PDF, ou d’attendre qu’un matériel médical veuille pousser de l’information. Il y a un réel travail conséquent et minutieux consistant à analyser chaque appareil, sa production d'image, sa mise en conformité potentielle, à nettoyer les données produites pour qu’elles soient prêtes à l’usage pour le médecin, pour un gain de temps optimum. Cela revient parfois à regrouper plusieurs clichés en un seul (100 images à regrouper en une seule pile pour un examen de type OCT ophtalmologie par exemple), réaliser des rotations automatiques de certains documents, identifier les régions anatomiques (œil gauche, droit sur base des noms de fichiers PDF), intégrer des formats propriétaires uniquement visualisables grâce à un outil fourni par un tiers. Sans parler bien évidemment du travail conséquent de récupération de bases de données existantes pour consolidation et archivage long terme. Ce système MACS a déjà été mis en place dans de nombreuses institutions. Philippe Rouilhac, Directeur du Système d'Informations de la Fondation ophtalmologique Rothschild témoigne : "En dehors de la radiologie, le monde de l'image médicale est un monde moins normé, moins organisé - au sens IT du terme. Il nous fallait un système extrêmement flexible mais surtout extrêmement efficace d’un point de vue organisationnel. Ce système devait être à la hauteur du volume de patients traités à la Fondation et de l’expertise de nos praticiens. Avec un tel niveau d'exigence (plus de 1200 consultations d’ophtalmologie par jour), connecter un département au MACS correspond à un projet humain et technologique avec un accompagnement particulier indispensable.» Et de conclure : «Aujourd’hui, le MACS, en complément du dossier patient, constitue un pilier majeur et indispensable de notre fonctionnement quotidien. Il nous simplifie grandement la tâche en termes de gestion, de maintenance, et d'archivage ». De plus l’approche all inclusive de Telemis en termes de prestations, permet de maîtriser totalement les coûts et les déploiements. CONCLUSIONS Le monde hospitalier moderne doit posséder trois éléments complémentaires,  DPI pour les données structurées, un environnement de stockage de l'imagerie et une base documentaire pour tout le reste.Un système MACS permet de gérer la complexité des formats multimédia divers, aujourd’hui partie intégrante du « dossier du patient ». Intégrés l'un à l'autre, ces deux éléments vont permettre de simplifier la vie des utilisateurs, et de leur faire gagner un temps précieux. Ces logiciels combinés permettent de minimiser le temps de recherche, le temps de formation, et globalement le support et la maintenance nécessaires pour les utilisateurs, tout en fiabilisant l’archivage de ces données. Les mots clés de cette philosophie sont flexibilité, intégration et maîtrise des coûts.   24/08/2017

Pages

Subscribe to telemis.com RSS