Quantification du fer et graisse hépatique... dans le PACS ?

La surcharge hépatique en fer peut être liée à une hémochromatose, anomalie héréditaire responsable d'une absorption et un stockage excessifs de fer dans l'organisme. Les complications peuvent être graves (cirrhose, carcinome hépatocellulaire, etc.), c'est pourquoi le dépistage et le traitement précoces sont essentiels. Son diagnostic est d'autant plus complexe que la maladie est asymptomatique : pendant de nombreuses années, seule la biopsie du foie permettait de confirmer l'hypothèse diagnostique.

Le progrès des techniques d'imagerie
Si le test génétique a permis le diagnostic de la plupart des hémochromatoses, il reste des formes atypiques. Par sa sensibilité à la présence de fer, l'Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) a apporté un progrès majeur et permet d'obtenir aujourd'hui une quantification précise du fer dans le foie. On analyse la baisse du signal du foie sur des séquences écho de gradient avec des temps d'écho croissants et en utilisant les muscles paraspinaux comme référence. On a ainsi montré que l'IRM pouvait donner une appréciation de la charge hépatique en fer équivalente à celle fournie par la biopsie.

Le Professeur Yves Gandon, CHU de Rennes
C'est ce domaine, et le passage de cette théorie à la pratique, qui a passionné le Professeur Yves Gandon, chef de service du département d'imagerie médicale du CHU de Rennes depuis plus de 15 ans. Non content de valider médicalement ces techniques, il a également développé lui-même les algorithmes informatiques permettant d'automatiser le calcul. En pratique, le radiologue doit positionner 5 régions d'intérêt sur l'image d'IRM pertinente et les courbes résultantes sont directement générées. Un site internet permet déjà de procéder au calcul «en ligne». Cela requiert quelques minutes d'opération manuelle pour se connecter à Internet et au site, saisir les mesures et obtenir le résultat.

Et le PACS dans tout cela ?
L'installation du nouveau PACS Telemis-Medical au CHU de Rennes a été également l'occasion de fluidifier et de faciliter les opérations. Suite à la collaboration entre le CHU et Telemis, le Professeur Gandon a pu décliner l'algorithme en une version «plug-in» de son PACS. Concrètement, tout utilisateur du PACS doit simplement sélectionner l'image pertinente, et cliquer sur le raccourci «IronByMr». Le reste des opérations de mise à jour, de chargement du plug-in et des images est entièrement automatique et ne requiert ni temps, ni manipulation. Il suffit de placer les R.O.I. pour voir s'afficher et se réintégrer dans le PACS les résultats graphiques. Une proposition de compte-rendu est également affichée à l'écran.

Tous les PACS Telemis ?
Afin de diffuser au mieux cet outil dans la communauté médicale, le Prof. Gandon a décidé de rendre son plug-in disponible à tous les clients Telemis. «Il suffit de se rendre sur le site www.ironbymr.fr et de suivre les instructions», commente le Professeur. «Concrètement, tous les radiologues utilisateurs de Telemis peuvent dès à présent utiliser cet algorithme pour quantifier le fer et la graisse intra-hépatique à 1.5T et 3T, avec la même facilité que les radiologues du CHU de Rennes.»
1 Mai 2014