Lien recherche et validation clinique : le rôle du PACS au CRLCC de Rouen

Un lien privilégié unit le Centre Henri Becquerel de Rouen et le laboratoire QuantIF de l'université de Rouen, concrétisé par des mises en commun de ressources clés telles que le Professeur Pierre Vera et son équipe. Cependant, le lien entre les développements d'un laboratoire de recherche et la validation clinique à grande échelle a toujours été relativement complexe à mettre en place : comment valider rapidement un algorithme dans un environnement clinique sur un nombre conséquent de patients, tout en limitant le temps médecin nécessaire ?

Les "plug-ins" du PACS

Telemis intègre en standard une notion de plug-in, permettant à des équipes de recherche de rajouter des fonctionnalités au visualisateur, via trois «A.P.I.» (Application Program Interface) d'intégration. Le laboratoire QuantIF a déjà développé une demi douzaine de plug-ins. «Notre dernière réalisation consiste en la mesure de la surface musculaire et graisseuse sur un scanner, permettant aux hématologues de mieux estimer la réponse thérapeutique à la chimiothérapie» explique Romain Modzelewski, informaticien au CRLCC de Rouen, attaché au laboratoire QuantIF.« On passe de quelques cas expérimentaux validés, à une utilisation potentielle pour tous les patients ».

En un clic ?

Pour un médecin, valider un nouvel algorithme sur un examen devient aussi simple que de cliquer sur l'icône du plugin dans l'interface Telemis. Plutôt que d'obliger les médecins à se rendre dans les centres de recherche, c'est le centre de recherche qui s'intègre dans le quotidien du médecin.
(2 Août 2013)